Historique

L’AOCL (Association des Officiers de Complément de Lyon et du Rhône et de la 14ème Région Militaire, toutes armes et tous services) a été crée le 26 octobre 1920, peu après la fin de la « grande guerre » sous le régime de la loi du 1er juillet 1901.

Ses statuts énonçaient que l’association avait pour but notamment :

  • De resserrer les liens de camaraderie entre les officiers de complément,
  • De faire une constante propagande en faveur de l’armée,
  • De participer à l’élaboration ou modification des lois régissant le statut des officiers de complément,
  • De publier un bulletin de liaison périodique,
  • De venir en aide en cas de besoin à ses adhérents.

Ses statuts précisaient de plus :

  • L’association s’interdit toute discussion politique ou religieuse.

En 1926, pour reprendre la dénomination imposée par la législation, l’association a pris le nom d’AORL (Association des Officiers de Réserve de Lyon et du Rhône).

Enfin le 1er janvier 2001, pour respecter la législation visant à lutter contre l’exclusion, l’association a pris le nom d’Association des Réservistes de Lyon et du Rhône tout en conservant son sigle d’AORL qui a fait sa notoriété.

L’histoire de l’AORL est indissociable de celle du 20éme siècle. La variation de ses effectifs est le reflet des engagements de la France, dans les deux conflits mondiaux, et dans les guerres d’indépendance de certains pays de l’ancien empire français, en particulier la guerre d’Algérie. De 1940 à 1941, dans les années de combat pour la libération du pays, l’association est mise en sommeil. Pendant les années soixante, le nombre de membres se compte en milliers. Il n’est à l’époque, pas une profession qui ne soit représentée parmi ses membres.

Aujourd’hui l’AORL est presque centenaire mais son esprit et son objet n’ont pas changé.

L’association est ouverte à tous les militaires officiers et sous officiers des armées, de la gendarmerie et des services communs des armées ayant le statut de réserviste conformément à la loi du 22 octobre 1999 ou issus de la réserve citoyenne ainsi qu’à toute personne non officier de réserve manifestant son intérêt pour l’esprit de défense et pour la relation armée-nation.

Avec les mots d’aujourd’hui, ses statuts précisent que son objet est vis-à-vis de ses membres :

  • De maintenir et développer l’esprit de défense,
  • D’entretenir un niveau élevé de connaissances militaires notamment par le biais d’un bulletin de liaison, de conférences et de visites de sites militaires,
  • D’établir des liens amicaux favorisant la cohésion et l’esprit de camaraderie,
  • De défendre leurs intérêts moraux et matériels ,

Et vis-à-vis de la nation :

  • De développer et consolider le lien entre la société militaire et la société civile,
  • D’œuvrer pour l’intérêt de la France ainsi que pour l’esprit de défense au sein de la société civile,
  • De contribuer, en liaison avec les structures de commandement des armées et des services, aux actions de recrutement et de reconversion.

Ses statuts insistent sur le fait que l’association est apolitique. Elle s’interdit toute discussion partisane en matière politique ou religieuse sur des sujets non conformes à l’objet de l’association.

Bulletins

 

 

 

Publicités