La réserve citoyenne

La réserve citoyenne a été instaurée par la loi de 1999 réorganisant les réserves militaires dans la perspective de la suspension du service national à compter du 31 décembre 2001. Elle est composée de citoyennes et de citoyens intéressés par les questions de défense nationale.

Leur principale raison d’être est de relayer l’esprit de défense dans leur environnement social et professionnel. Ils peuvent également apporter une expertise dans un domaine donné, tel que la cyberdéfense, ou une aide volontaire, par exemple en matière de reclassement professionnel des militaires en fin de contrat.

L’admission dans la réserve citoyenne donne lieu à un agrément par une autorité militaire habilitée, à l’attribution d’un grade honorifique et à la remise d’une lettre de mission, conformément à la directive n° 9924 du 4 octobre 2013 relative à la réserve citoyenne et à la directive n° 2391 du 14 mars 2014 relative à la gestion et à l’administration de la réserve citoyenne.

Conditions

Conformément à l’article L. 4211-2 du code de la défense, pour être admis dans la réserve il faut :

1. être de nationalité française ou ancien militaire engagé à titre étranger volontaire pour servir comme réserviste dans la légion étrangère ;

2. être âgé de dix-sept ans au moins ;

3. être en règle au regard des obligations du service national ;

4. n’avoir été condamné ni à la perte des droits civiques, ni à l’interdiction d’exercer un emploi public, ni à une peine criminelle, ni à la destitution ou à la perte du grade dans les conditions prévues aux articles L. 311-3 à L. 311-9 du code de justice militaire.

Dispositions propres à la réserve citoyenne :

La réserve citoyenne est composée de volontaires agréés par l’autorité militaire en raison de leurs compétences, de leur expérience ou de leur intérêt pour les questions relevant de la défense nationale (art. L. 4241-2 du code de la défense).

Source : https://www.reserve-operationnelle.ema.defense.gouv.fr/