La réserve opérationnelle

La réserve opérationnelle concourt au bon accomplissement des missions des armées et services. Elle est employée sur l’ensemble du spectre de leurs missions, car il ne lui est pas assigné de missions distinctes de celles de l’armée d’active.

A condition d’avoir suivi les cursus de formation adéquats, les réservistes peuvent être employés aux mêmes postes que les militaires d’active. Chaque armée et service définit les cursus de formation de ses réservistes en fonction de ses besoins opérationnels.

Certains réservistes, en nombre limité, sont recrutés en raison de leur spécialité professionnelle. Il s’agit des réservistes spécialistes, appelés à exercer des fonctions déterminées correspondant à leur qualification professionnelle civile, sans formation militaire spécifique. Dès lors qu’ils ne suivent aucun cursus de formation en école militaire, leur grade leur est attribué par un arrêté du ministre de la défense.

Les anciens réservistes opérationnels peuvent, sous réserve de remplir les conditions, demander l’admission à l’honorariat.

Conditions

Conformément à l’article L. 4211-2 du code de la défense, pour être admis dans la réserve il faut :

1. être de nationalité française ou ancien militaire engagé à titre étranger volontaire pour servir comme réserviste dans la légion étrangère ;

2. être âgé de dix-sept ans au moins ;

3. être en règle au regard des obligations du service national ;

4. n’avoir été condamné ni à la perte des droits civiques, ni à l’interdiction d’exercer un emploi public, ni à une peine criminelle, ni à la destitution ou à la perte du grade dans les conditions prévues aux articles L. 311-3 à L. 311-9 du code de justice militaire.

Dispositions propres à la réserve opérationnelle :

Les volontaires sont admis dans la réserve, directement ou à l’issue d’une période militaire d’initiation ou de perfectionnement à la défense, plus connue sous le vocable de préparation militaire, en qualité de militaire du rang, de sous-officier ou officier marinier, d’aspirant ou d’officier. Les militaires rendus à la vie civile conservent le grade qu’ils détenaient en activité (art. L. 4211-4 du code de la défense).

L’un des objets de la période militaire d’initiation ou de perfectionnement à la défense (préparation militaire) est de pourvoir au recrutement de la réserve et, pour ce faire, elle est ouverte à tout citoyen volontaire pour servir dans ce cadre dans les conditions prévues par le présent livre.

Source : https://www.reserve-operationnelle.ema.defense.gouv.fr/